Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2022

15 mai 2022. Venterol avec ALAIN qui fait mieux que tenir ses promesses, nous dépasserons ses 1000m de dénivelé annoncés, quel régal !!!

20220515 venterol.jpg

Photos JEAN MICHEL

https://photos.app.goo.gl/9ZWysp9tFoKUwwd38

Hormis la distance 17kms et le dénivelé 1000m, ALAIN n'a pas donné d'autres précisions sur la randonnée, ainsi il est plus que probable que nous allons marcher au nord de Venterol, au sud c'est plutôt plat. Cela se confirme effectivement puisque nous stationnons les voitures en bordure de la petite route au nord-ouest du Courbiou.

Lorsque nous nous élançons, la température déjà bien agréable s'approchera de 27° à l'ombre en cours de journée, en plein de soleil on pourra commencer à parler de chaleur.

Pour l'instant, un court passage sur macadam nous amène à un gué pour franchir la Sauve … qui n'est pas à sec. Et, … et première montée le long du Ravin de Sigalette, une vraie montée puisqu'en un kilomètre nous absorbons 200m de dénivelé, on ne saurait dire si ce sont les petites fleurs qui bordent le sentier qui nous donnent du courage, mais aucun souci pour les 6 randonneurs.

Une très légère descente nous mène à un carrefour, qu'il serait tentant de se laisser aller à prendre le sentier qui descend vers le Trou des Belles et Venterol pour terminer prématurément la journée. Le programme d'ALAIN est autre, franchissement de la crête de la Serre de la Serrière et descendre vers le Col Flachet. A cet endroit une goutte de pluie se trouverait devant un choix cornélien, partir vers le nord dans le Ravin de Flachet ou se diriger vers le sud Ravin de Suffie, nous ne le saurons pas aujourd'hui puisqu'aucune pluie n'est annoncée.

Courte montée et franchissement de la Petite Veyronne, nouvelle descente pour arriver à un col non nommé, nouveau dilemme pour nos gouttes de pluie. Ce genre de considération n'étant pas la préoccupation principale, ALAIN est plutôt porté à ne pas créer de jalousie entre les noms des reliefs, après la Petite une montée autrement plus coriace nous amène à la crête de la Grande Veyronne.

Après deux mini-cols (c'est décidé on ne parle plus du sort des gouttes pluies), Le Mauperrier est dépassé altitude 886m. Le Col de Venterol s'ensuit, un petit troupeau de chèvres est gardé par des sortes de patou, on applique les consignes, on se tait, on avance et on fait semblant de ne pas les connaître car ils aboient, et le tour est joué. Un autre plus sociable qui ne doit pas faire partie de leur bande nous accompagne gentiment quelque temps.

ALAIN avance, ça monte encore, enfin la pause de midi, l'altitude 1014m certainement le point haut de la randonnée.

Début d'après-midi, tout se passe bien, profil globalement descendant, passage des Cols de la Pause et de Lachaud. Et là, on reconnaît bien les œuvres malicieuses de notre ami ALAIN, le point culminant de la randonnée c'est maintenant qu'il faut aller le chercher par la Serre Jean Sivat, 200m de dénivelé pour atteindre le point 1133. Au carrefour suivant, il est à constater que nous sommes sur la ligne de crêtes de la fabuleuse Montagne de la Lance, sommet à 1.8km non prévu aujourd'hui, ce sera à voir avec notre ami MICHEL mercredi prochain.

Durant toutes ces péripéties, il va sans dire qu'à ces altitudes nous avons profité d'une multitude de grands paysages  et de larges panoramas.

Autre aspect phénoménal d'ALAIN qui développe un don d'ubiquité, alors qu'il n'a pas touché une seule fois son téléphone, un des randonneurs reçoit un courriel de sa part, où était son double ? il doit y avoir "du" ANITA là-dessous.

La fin de la randonnée nous fera perdre pas loin de 700m en dénivelé en quelques kilomètres seulement.

Les 5 randonneurs qui ont accompagné ALAIN sont plus que ravis de ce sublime dimanche, un grand merci à toi ALAIN, on attend ta prochaine randonnée avec impatience.

zz JMLWM arial vert.jpg