Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2021

13/10/2021 - Jusqu'à la Crête du St-Amand avec ALAIN et ANITA

20211013 Anita.jpg

ANITA immortalise la randonnée

https://u.pcloud.link/publink/show?code=VZx0REXZiXn8j0MPC...

Lorsque les dernières causettes s'estompent, ALAIN donne le départ de la randonnée, 11 participants aujourd'hui. La météo est au beau fixe, du vent est annoncé, toutefois en ce secteur encaissé nous n'en ressentons pas, mais où est donc passé le mistral ?

La première montée se présente rapidement, nous l'avons déjà empruntée plusieurs fois et ANITA s'étonne, non pas de la pente, mais du fait que les arbres qui entravaient le passage ont disparu, personne ne s'en plaindra.

A mi-pente, l'arrêt classique est observé pour enlever une épaisseur de vêtement. A l'est, le village de Crestet perché sur sa falaise se sublime avec les premiers rayons de soleil.

Il est assez facile de deviner le sens de progression puisque le chemin passe de Coste Belle Nord à Coste Belle Sud. A un croisement, ALAIN nous annonce une variante suivie d'une autre variante à un deuxième croisement dix mètres plus loin, humour bien sûr, ALAIN sait très bien où il va.

Saison oblige, les champignons seront très nombreux tout le long de la randonnée, les châtaignes sont également de la partie. ANITA ne trouvant pas son bonheur comme au printemps en ce qui concerne les fleurs, photographie moins.

Après un enchaînement de courts vallonnements, une véritable déclivité se présente, les paroles se raréfient et la descente se fait studieuse, les chutes ne sont pas au programme. Nous voici au Prébayon première étape culturelle du périple, ce lieu est évocateur de belles légendes moyenâgeuses où il est question d’évêques, de nonnettes et du diable. Nous passons devant une petite Vierge dont le visage d'un brun prononcé évoque peut-être les invasions sarrasines d'une lointaine époque, il ne reste plus grand-chose de l'ancien monastère, le pont du Diable paraît bien diabolique, mieux vaut être prudent en le traversant, heureusement Notre-Dame de Prébayon se montre bienveillante lorsque nous quittons ce secteur.

Après "les Cyprès des Evêques", la montée dite apéritive nous attend : 160m de dénivelé pour 800m de long, du 20%, on en vient à penser qu'un chemin intelligent est un chemin plat. Néanmoins c'est une belle récompense lorsque nous arrivons sur la Crête du St-Amand, panoramas à couper le souffle autant côté nord que sud, le souffle … du vent se fait bien sentir. Toujours aussi avisé, ALAIN nous fait descendre quelques mètres côté sud pour la pause de midi à l'abri du vent.

Le début d'après-midi se résume à une agréable descente, en prime des paysages grandioses sur ce flanc sud du St-Amand.

Quelques rebonds contrarient de temps à autres le profil qui reste généralement descendant, cela nous occasionne le franchissement de petits ruisselets à l'eau claire, des tributaires du Vallat des Eglantines.

Crestet, superbe village médiéval, agrémente notre fin de parcours, ainsi qu'une autre petite Vierge.

Encore une riche et belle randonnée, un grand merci à ALAIN et ANITA.

En savoir un peu plus :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9bayon

http://www.domaine-des-bernardins.com/2018/10/10/ruines-d...

https://www.vaison-ventoux-tourisme.com/semerveiller/les-...

https://www.provenceweb.fr/f/vaucluse/crestet/crestet.htm...