Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2021

20/01/2021 CLANSAYES par le Chemin du Lebre et St-Chande - Un mercredi avec MARIE-FREDERIQUE.

20210120 CjyB_2070.jpg

Ces 41 photos vous sont présentées par Christel

https://photos.app.goo.gl/iFNynJ8MWwhspr257

Le ciel est gris ce matin. Les 17 randonneurs inscrits se rejoignent directement sur le lieu de départ de la randonnée. Les trois groupes constitués par avance par Marie-Frédérique sont rapidement prêts à partir. Nous marchons à une belle allure. Nous sommes protégés du vent, celui-ci s'engouffrant dans le feuillage des arbres de la forêt, relativement dense.
La randonnée nous a réservé de nombreuses surprises :
- 2 carrières d'extraction de blocs calcaires dont l’activité est terminée,
- un très vieil aqueduc,
- le bassin des druides d’où nous admirons une immense vue sur vallée et montagnes,
- une chaussée de 25m creusée sur la roche,
- une chapelle dont la cloche pouvait être actionnée de l’extérieur (une randonneuse ayant attrapé la ficelle n’a pas pris la liberté de la tirer car la cloche aurait ameuté les villages alentours).
Nous avons vraiment été gâtés par nos deux animatrices qui nous ont menés à travers bois par des sentiers étroits très agréables le plus souvent souples et faciles.
Les trois groupes ont été très respectueux des consignes,  et sont bien restés distincts tout au long de la sortie.
Un grand merci à Cathy et Marie-Frédérique pour cette belle randonnée dont la diversité des sites insolites à voir nous a fait oublier le ciel gris"".
(Cet agréable article a été rédigé par Jacqueline)

Que se passait-il à CLANSAYES bien avant le passage de l'ARPO.

https://www.persee.fr/doc/bspf_0249-7638_1949_num_46_7_25...

Remonter encore plus loin dans les temps géologiques à St-Chande

ci-dessous un extrait de :  http://www.drome.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-3.pdf

2-4 Description du contexte géologique   

Le captage/puits de Saint-Chande est aménagé au sein de colluvions qui remplissent un vallon axé sud-ouest / nord-est. Ce vallon dit de Saint-Chande appartient au rebord nord-ouest du vaste synclinal miocène de Visan, qui repose en discordance sur un substratum d'âge Crétacé, irrégulièrement érodé (…). Sur un axe Chamaret-Clansayes, une profonde dépression post-crétacée s'est progressivement remplie durant le Miocène de dépôts en mers peu profondes ». L'aquifère est constitué non seulement des calcaires de la « molasse du Rouvergue », mais également des calcaires-marneux des « marnes de Salles » le niveau de base des écoulements souterrains est sans doute formé par les grès de la molasse de Chantemerle. 6 La roche-réservoir ainsi identifiée s'étend structuralement pour l'essentiel au nord-ouest du vallon de Saint-Chande mais aussi en partie au sud-est (affleurements de la molasse du Rouvergue et des marnes de Salles sur le plateau de Laboureau). L'exutoire des eaux en plusieurs points du vallon de Saint-Chande se fait par débordement des eaux souterraines saturant les marno-calcaires des « marnes de Salles ».