Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2019

31/05/2019 CRILLON LE BRAVE - Forêt de Caromb ... et un bonus de MARIE-FREDERIQUE

20190531_163208.jpg

Ces belles photos sont présentées par ALAIN

https://photos.app.goo.gl/KESkvyNyMLrhWwve8

Quelques mètres après le départ, à l’entame du Chemin des Sauvies, en nous retournant nous avions une superbe vue sur Crillon-le-Brave, MARIE-FREDERIQUE marquait déjà un premier arrêt pour nous conter brièvement l’histoire du village.

Durant le premier kilomètre et sous le soleil, nous pouvions penser que nous étions enfin au mois de mai, au vrai mois de mai avec ses chaleurs, si ce n’est que nous sommes le 31, ce 31 qui aura toutefois sauvé l’honneur du mois. Simple parenthèse météorologique.

L’entrée dans les bois fut bien appréciée pour son ombre. Peu après nous traversions le Torrent de Piè Blanc, appellation bien pompeuse en ce jour, pas une goutte d’eau, seule la lecture d’une carte pouvait nous le faire savoir.

Une petite montée nous attendait, quelques hectomètres sur la crête nous offraient une vue sur le Ventoux et une première rencontre animalière (chevaux). En continuant toujours vers le nord, une douce descente nous rapprochait peu à peu de la Malagrone, pas d’appellation torrent pour ce ruisseau, mais pas d’eau non plus.

Une petite pause près d’une bâtisse en ruine, et nous repartions sur un chemin en lacets montants (bien montants). De plus en plus et de mieux en mieux, CATHY s’exerçait à la lecture des cartes et nous menait dans la bonne direction. Descente, repassage du « Torrent », remontée, nous avions quand-même du relief. Une nouvelle descente nous faisait longer les pentes abruptes et peu stables d’une carrière, CATHY soucieuse de notre sécurité nous écartait de ces bords dangereux.

Nouveau cours d’eau à court d’eau, n’évoquons pas son nom bizarre, d’autant plus que MARIE-FREEDERIQUE avait beaucoup mieux à nous montrer, d’anciennes carrières d’ocre, nouvelle magie des couleurs des rouges variés à des jaunes presque blanc, le tout étant magnifié par ce beau ciel bleu.

Le retour vers Crillon-le-Brave nous accordait une deuxième rencontre animalière … un troupeau de 800 moutons (ou à peu près, on ne les a pas comptés expressément).

Un bien bel après-midi que tu nous a offert MARIE-FREDERIQUE, avec son petit lot de surprises agréables. Nous te disons … un grand merci.

20190531 él.jpg

20190531.jpg