Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2022

3 Juin 2022. LAGARDE-PAREOL, le Chemin Blanc avec ROLAND.

20220603 LG.jpg

Merci à notre GUY pour toutes ces photos

https://photos.app.goo.gl/Yx3Asv8vZMdc2j2ZA

9 h 54 est une excellente heure pour s’élancer sur cette randonnée à Largarde-Paréol, ni trop tôt, ni trop tard, ROLAND agit en maître des horloges. Un temps plutôt couvert permet de ne pas être accablés par le soleil, c’est la garantie d’une température idéale jusqu’à midi.

Alors que nous allons démarrer, nous recevons coup sur coup les encouragements d’ARLETTE et de MAURICE qui habitent à Lagarde-Paréol, c’est bien sympathique de leur part.

Une petite montée calme nous attend pour commencer à travers bois direction ouest. Au bout d’un bon kilomètre, virage vers le sud et changement de décor, nous longeons des vignes, en ces lieux ce n’est pas vraiment étonnant. Evidemment il faut déjà qu’un randonneur commence à réclamer le Chemin Blanc, patience répond ROLAND, ça viendra.

Le groupe s’enfile maintenant dans un nouveau bois par un sentier plus étroit. Soudain, l’air étant certainement légèrement différent, c’est au tour de SYLVIANE de se manifester, pour elle c’est sûr on vient de changer de commune en entrant sur le territoire de Sérignan, on consulte les cartes, bravo c’est exact.

Par ici les chemins sont tellement propres, exempts de cailloux et autres pièges, que c’est au tour de JOSEPH d’en tirer des conclusions, pour lui pas de doute ROLAND a passé un coup de balai lors de sa reconnaissance. D’ailleurs ROLAND est tellement perfectionniste qu’en marchant devant, il "n’hésite" pas à nous enlever les toiles d’araignée, sa belle taille y est pour quelque chose, tous les randonneurs ne manquent pas de le remercier chaleureusement à ce sujet.

Depuis un certain temps et ce sera encore le cas durant l’après-midi, on s’est aperçu que la Fée Electra est tombée amoureuse du secteur, elle a tissu tout un réseau de fils électriques dans tous les sens, mais ces fils là pas question de les toucher, d’ailleurs ils sont assez hauts sur les pylônes pour qu’on ne s’y risque pas.

Plus bucolique est la partie suivante, sur un kilomètre, nous suivons le sentier botanique de Sérignan, certes un bel investissement au départ qui hélas est un peu laissé à l’abandon maintenant.

11 h 56, ROLAND peut rassurer le râleur, nous y sommes au Chemin Blanc, nous allons le suivre sur une grande longueur d’au moins 50 mètres et le quittons pour la pause de midi. Comme nous restons au bord du Chemin, ROLAND conseille au râleur de se positionner du bon côté pour continuer à le voir.

Métamorphose céleste après le repas, le ciel est devenu tout bleu, bonne nouvelle d’un point de vue visuel, mauvaise nouvelle pour ceux qui n’aime pas trop la chaleur.

 C’est reparti sur le Chemin Blanc, un triple hectomètre, et on le quitte par la droite direction nord, chaud chaud maintenant, heureusement que l’ami ROLAND nous mène la plupart du temps à l’ombre. Tout d’un coup, qui retrouve-t-on ? notre ami le Chemin Blanc pour 20 mètres, ce fut un plaisir bref de chez bref. On y repassera dessus une centaine de mètres un peu plus loin.

Les singularités ne manquent pas, un secteur porte le nom bizarre de Tartarus, sur une carte on lit GR4E, GR4 on connait, le E pour ROLAND signifie électricité, c'est décidé. Un panneau routier pourrait nous inquiéter un peu plus si nous n’étions pas en été, il est écrit « Passages d’eau », aucun risque aujourd’hui.

Ensuite, un randonneur fait remarquer que des chasseurs pourraient trouver refuge sur un plateau bois en hauteur dans les arbres, à cela JEAN PIERRE répond que les sangliers seraient bien capables de retirer l’échelle, futés ces animaux.

Soif, soif, nous passons devant chez ARLETTE, en nous voyant elle n’hésite pas à nous offrir un peu d’eau fraîche, ALAIN apprécie tout particulièrement.

S’achèvera peu après cette chaude randonnée. Un grand merci à ROLAND.

Le Chemin Blanc fut rare, c'est là toute la subtilité de ROLAND.

zz JMLWM arial vert.jpg