UA-165579653-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2020

19/01/2020 GIGONDAS - Magnifique randonnée d'ALAIN dans les Dentelles

20200119.jpg

Photos ANITA

https://my.pcloud.com/publink/show?code=VZmfy2kZcl7SNt5pj...

En ce dimanche matin, l'atmosphère est bien fraîche. Au départ à cette altitude de 300m, nous avons même une petite gelée, fort heureusement le vent ne se fait pas trop sentir au cœur des Dentelles.

Le premier objectif, le col du Cayron est rapidement franchi, et nous entamons la montée qui longe la barre des Trois Yeux. En suivant un premier chemin de crêtes, nous ne pouvons qu'admirer les paysages qui s'offrent à nous, pour certains c'est une découverte.

Après avoir franchi le ravin de la Grande Montagne au niveau des Pradas, nous abordons la montée majeure de la randonnée en direction du St-Amand, un certain temps sera nécessaire pour parvenir jusqu'au sommet 720m d'altitude, nous dominons tout le massif des Dentelles et en profitons autant que possible. L'auteur de ces lignes ne peut s'empêcher d'avoir une pensée émue envers notre regretté Maurice qui aimait tant cette montagne.

L'heure avance, nous descendons côté sud, ALAIN nous trouve un secteur bien abrité du vent pour la réparatrice pause de midi.

En début d'après-midi, via le Vallat de Fenouillet, nous parvenons à notre point le plus bas. Ce point le plus bas est évidemment suivi d'une nouvelle montée, nous allons le long du Clapis, au terme duquel nous profitons d'une belle ouverture côté sud. Nous enchaînons avec le Grand Montmirail, le soleil inonde les Dentelles Sarrasines de l'autre côté du Vallat de l'Aiguille.

Ces Dentelles Sarrasines sont notre dernier gros objectif, ALAIN nous encourage car la fatigue commence à se faire sentir. Au terme de cette ascension, nous sommes au pied d'un lieu déjà repéré depuis un moment : la "chambre du Turc". C'est le petit plus à atteindre, quelques-uns préfèrent attendre, d'autres s'en sentant le courage commencent à gravir ces quelques mètres, mais une seule ira jusqu'à la "chambre", il s'agit de notre courageuse ANITA.  

Puis nous continuons encore un peu dans ces chemins fort rocheux, ALAIN trouve la passe qui nous permet d'entamer l'ultime descente et de rejoindre les voitures.

ALAIN et ANITA, par toutes barres rocheuses parallèles, vous nous avez permis de découvrir (ou redécouvrir) la réalité, la complexité et la splendeur de ces Dentelles si bien nommées, magique ! … Et il y aurait encore tellement à dire. Un grand merci à tous les deux.

Divers sur les Dentelles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dentelles_de_Montmirail

http://www.ventouxprovence.fr/reportages/dentelles-de-mon...