Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2021

29/10/2021 - PUJAUT ET LE Roc Trouca, avec CHRISTINE

20211029 Pujaut.jpg

https://photos.app.goo.gl/5jh53B3YvGgRZtia8

Les photos de nos 2 "JEAN MICHEL", F au-dessus, L au-dessous

https://photos.app.goo.gl/5MRG6jxBDRtMpD7f9

De Terre Pujaulaine, CHRISTINE prévoit de nous emmener en Terre Sauveterroise, le programme est prometteur. Le traditionnel point météo est rassurant, d'un temps relativement ensoleillé nous finirons avec un ciel couvert sans pluie, température moyenne sans vent idéale pour randonner.

CHRISTINE nous dirige vers le nord, au début nous pouvons adopter une bonne allure avec la quasi-absence de relief. La splendeur automnale s'offre une omniprésence aux alentours. Au terme de la première piste en terrain assez découvert, le groupe se dirige vers l'est pour rejoindre des sentiers plus boisés, et bientôt nous reprendrons globalement la direction nord.

Peu à peu, le calme enchanteur à peine perturbé par la douce mélopée de nos voix fait place à des bruits de fusil. Est-ce la guerre mon Général ? Non, simplement le Ball Trap Club Sauveterrois est tout proche, c'est une autre activité que la nôtre.

Ceci ne nous empêche pas d'atteindre une belle curiosité minérale au Roc Trouca, ici Dame Erosion a taillé de gros blocs calcaires, le résultat le plus remarquable est la roche percée. Ce lieu est agrémenté par la présence de la gente caprine, de nombreuses chèvres et quelques boucs ont élu paisiblement domicile ici, nullement effarouchés de notre présence ces sympathiques animaux se laissent photographier à volonté.

Une petite descente nous conduit en plaine, nous longeons quelques temps la hauteur que nous venons de quitter. Soudain un nouveau bruit, le tonnerre et la fureur mécanique accompagnent deux motos avec leurs senteurs caractéristiques moins agréables que celles de nos caprins. Le retour s'amorce par la "Combe", ce bien gentil sentier boisé nous promène et semble nous inviter à revenir en été quand il y aura lieu de se protéger des chaleurs.

Presque sans s'en apercevoir, nous sommes remontés sur le plateau, de là CHRISTINE nous oriente nettement vers Pujaut, à nouveau des chemins paisibles se déroulent sous nos pieds et nous amènent à la resplendissante Vierge de Pujaut (resublimée en 2014), un joyau, quelle délicate touche finale à cette randonnée.

Un grand merci à CHRISTINE qui sait toujours apporter maints agréments à ses parcours.

Plus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pujaut_(Gard)

http://www.le-gard-provencal.com/villages/pujaut.html