Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2022

20 avril 2022. Le sentier des Aiguiers et quelques curiosités en Pays Aptois, avec PHILIPPE.

20220420 St Saturnin.jpg

Sous l'œil avisé de JULIA

https://photos.app.goo.gl/5qrYy2Mcpsn53jYw6

Le remarquable résumé de PHILIPPE.

(Une belle narration et bien documenté)

Quand on partait de bon matin sur les chemins. « A pied » et non à bicyclette  Nous étions quelques bons copains. Que dire merci pour ce petit rappel d’Yves Montant .. mais tout y est pour gambader cheveux au vent …. une superbe balade en perspective mais un temps moins sympathique à tendance pluvieuse. Le Kway était de sortie .

Situation : nous sommes aujourd’hui à 5 km de Saint Saturnin-les- Apt lieu dit les Longuets sur la D230 alt : 749 m pour un circuit de 15 km et 420 m de dénivelé  à la découverte des Aiguiers.

C’est quoi les Aiguiers ???

Ce sont des citernes creusées à la main dans la roche calcaire.

Alimentées, soit par un impluvium formé par une dalle rocheuse, soit par la toiture d'un bâtiment voisin. Dans ces régions arides, ils ont longtemps permis le maintien d'un habitat rural permanent ainsi que l'abreuvement des troupeaux. On rencontrera 2 modèles

 -Aiguiers à l'air libre : dans ces ouvrages, l'eau n'est pas protégée de la pollution par une voûte, ce qui en limitait sans doute l'usage à l'abreuvement des troupeaux.

 -Aiguiers couverts : afin de garder une eau fraîche et non polluée, la plupart des Aiguiers sont couverts par une construction en pierre sèche.

Pas de difficultés majeures pour cette randonnée avec un balisage au top . Nous commençons notre jeu de piste  et une petite grimpette pour découvrir le point 2  les Aiguiers Bessons ( 2 Aiguiers jumeaux , l’arche qui les divisent , témoin certainement d’un creusement en 2 phases . 10m plus haut  sur la gauche se trouve un autre réservoir. Alt: 906 m

Le décor est planté et nous sommes déjà dans l’ambiance . Il manque plus que les troupeaux de moutons pour finir le tableau .

Que dire, prendre à droite sur la piste en faux plat et repérer sur la gauche 100m plus loin, un nouveau panneau présentant l'Aiguier de Barralier le point (3 ). trop facile …. alt:970 m 

Nous laissons quelques ruines et amas de pierres, nous franchissons  une propriété privé … mais acceptée pour les piétons ..., plusieurs bifurcations et nous tombons sur la Borie de Cassette (point 4)  . alt:970 m

Nous traversons une très belle forêt, bien entretenue, et après quelques encablures, nous arrivons au panneau menant  à l’accès du petit Aiguiers de Gayeoux (point 6 ) et 10 m plus loin sur la gauche le grand Aiguier de Gayéoux( point 7) borie en forme de dôme trapu .alt:973 m, lieu pour prendre notre repas avant peut être une pluie qui menace ...

Je passerai sous silence malgré tout quelques petites montées, descentes ,cailloux etc .. le quotidien du marcheur ...

Nous rencontrons  les Aiguiers de Travignon (9) remarquable ensemble d’Aiguiers couverts et ouverts .

Nous traversons les ruines du hameau fantôme de Travignon qui comptait à l’époque une trentaine d’habitants au siècle dernier avec 6 ou 7 maisons. Imaginons que des personnes habitaient, vivaient, travaillaient et mourraient dans ces murs me semblait une idée bien étrangère à notre conception actuelle de la vie, tant le hameau paraissait isolé dans la montagne. Les habitants du Travignon allumaient le four (encore visible) toutes les trois semaines pour faire cuire leur pain de seigle. Ils se nourrissaient de châtaignes, de lactaires et de grisets cueillis sur le plateau tout proche. Ils avaient aussi quelques bêtes. La petite forêt de Gayeoux approvisionnait le hameau en bois de chauffage.

Nous quittons ce lieu chargé d’Histoire et nous descendons vers la combe du Puits du Geay pour rejoindre la grande piste à travers la combe de Travignon. Alt:751m.

Nous grimpons à nouveau : direction la borie à encorbellement de Caulet ( point 12 ) et nous poursuivant le sentier en direction avec un aller et retour aux  Aiguiers Grognard (point 15) alt :736 m. 

Quel spectacle, chaque ouvrage quand on y pense, réalisé  par la main de l’homme  avec des outils moins performants qu’aujourd’hui .

Le retour se fait en empruntant un morceau de la piste du départ et nous rejoignons nos voitures non sans avoir une pensée sur le déroulé de la journée et la vision des ouvrages tous différents des uns des autres .

L’ASSOCIATION  DE  RANDONNEE  PEDESTRE  SATURNINOISE ( A.R.P.S. ) a fait un travail remarquable, pour organiser un circuit ludique, instructif ,de qualité  grâce aux informations mentionnées sur chaque point et un balisage performant pour des randonneurs même aguerris.

Le temps toujours maussade en milieu de journée avec quelques gouttelettes... nous permet de faire une petite excursion pour découvrir les moulins , le village de Saint Saturnin, 2845 habitants, village médiéval datant du Xème siècle avec d’importants vestiges. (la fontaine du Mathéron, le portail d’Aiguier, la chapelle Castrale et plus récent le barrage )notre pot de l’amitié se fera place du village, mais il se fait tard, il faut songer à rentrer .

 

Merci à Julia photographe du jour et Michèle serre fil pour leur implication. 

 

D'autres renseignements :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aiguier

https://www.provenceweb.fr/f/vaucluse/stsatapt/stsatapt.h...

https://www.luberon-apt.fr/village-du-luberon/saint-satur...