Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2022

12 juin 2022. SAUMANE, et ALAIN parvint à se jouer de la chaleur.

20220612 Saumane.jpg

Les photos d'ANITA

https://my.pcloud.com/publink/show?code=VZwVhRVZ1VyeimByY...

Une forte chaleur étant annoncée aujourd'hui, ALAIN a jugé plus sage d'avancer le départ d'Orange à 7h30, il connait bien son parcours et sait qu'une bonne gestion des lieux permettra de supporter et de se jouer de cette hausse des températures.

Il est 8h23 lorsqu'ALAIN nous invite à le suivre le long du Canal de Carpentras, 7 randonneurs ont répondu présent. Aussitôt ANITA a déjà une mignonne anecdote à nous raconter, lors de la reconnaissance ils ont vu une cane et son petit caneton sur le canal, le courant assez fort au centre a entrainé le petit caneton, il lui a fallu un peu de temps pour revenir vers le bord, se stabiliser et revenir auprès de sa maman.

La canicule prédite inquiète-elle, toujours est-il le rythme de départ est assez élevé comme si l'on voulait en finir pour midi. On voit que notre vaillante ANITA a retrouvé sa bonne condition physique, elle n'éprouve aucune difficulté à suivre le tempo imprimé en tête par BERNARD et PHILIPPE, ALAIN suit tout cela de près. Aucun souci pour BRIGITTE et PASCALE.

Nous remontons la combe du Vallat des Beaumes Noires par des sentiers boisés, les falaises environnantes sont déjà un beau spectacle. La progression se poursuit, un bruit sourd et grandissant se fait entendre, qu'allons-nous croiser ? Un puissant troupeau d'herbivores échappés du crétacé tardif ? Non, simplement 4 cavaliers et leurs belles montures.

Sur une grande partie de nos chemins, nous serons étonnés de longer d'anciens murs en pierre sèche. Faut-il penser qu'il y a quelques décennies (ou plus d'un siècle), qu'il y aurait eu une occupation humaine des lieux avec une végétation beaucoup moins dense, question sans réponse.

Bientôt la ligne de crête de la barre rocheuse est atteinte, quel panorama grandiose, la falaise paraît bien haute, on entend la rivière qui coule au fond de la vallée, d'un côté la vallée est close, oui bien sûr il s'agit de la Sorgue et de Fontaine de Vaucluse à nos pieds.

Au cours d'une discussion et en regardant une carte, ALAIN semble étonné par la grande superficie de Saumane, il y a de quoi avec presque 21 km². Autre anecdote, à un moment on entend un coucou, et bien plus loin de nouveau un coucou, les très fines oreilles de certains reconnaissent les mêmes intonations, certitude c'est le même.

C'est bien une randonnée niveau 4 aujourd'hui, l'a-t-on oublié ? Le rappel se présente soudainement devant nous, la redoutable montée du lieudit Les Cabanes, avec en prime des cailloux qui roulent sous les pieds, les légères perles de sudation se font rivière sur les visages. Mais belle récompense lorsque le point 574m est atteint, un panorama à 330° (30° restent à la végétation) s'offre à nous, principales curiosités le Pont-aqueduc de Galas (passage du Canal de Carpentras au-dessus de la Sorgue) et le village de Saumane comme en vue aérienne.

Une plante nous interpelle, ANITA la baptise "jenesaispascequecest", joli nom et original en plus.

Nouveau regard sur la carte, il est là tout proche, le narrateur demande si on va le suivre … le Mur de la Peste, non il n'est pas prévu au programme, apparemment les 27 kms (1er juin) n'auront pas suffi à le satisfaire.

C'est finalement BERNARD qui découvre un extraordinaire rocher percé qui nous offrira un abri à l'ombre pour la pause de midi. La combe ainsi empruntée et qui va nous mener au "Pas du Sautet", est une féérie minérale.

C'est au sortir de la Combe de la Fontaine de l'Oule que nous avions rejointe, qu'un certain ressenti apparait, c'était prévisible, bien que le chemin soit blanchâtre, des bouffées de chaleur nous remontent au visage, heureusement que de nombreuses parties boisées vont encore nous protéger.

C'est au tour du Château ruiné des Evêques au-dessus de Fontaine de Vaucluse de nous regarder passer, il devait en imposer à l'époque.

S'ensuit la traversée d'un hameau de Fontaine avant d'amorcer la dernière montée, il fait chaud n'est-ce pas. La dernière descente se présente et le Canal de Carpentras se présente à nous, ALAIN nous le fait traverser, et oh divine surprise, une belle sensation de (relative) fraîcheur se fait sentir, quel délice, il en sera ainsi qu'à la fin.

Le courant du Canal s'accélère sur l'Aqueduc que nous empruntons. Un temps d'arrêt est marqué au milieu, on ne se prive pas d'admirer les eaux limpides de la Sorgue, et pour agrémenter le tout une dizaine de canoés se laissent glisser sur la rivière.

Quelques minutes plus tard, nous voici aux voitures. Un immense merci à ALAIN et ANITA pour ce superbe dimanche.   

zz JMLWM arial vert.jpg

 

Autres :

https://islesurlasorguetourisme.com/decouvrir/terre-de-pa...

https://islesurlasorguetourisme.com/decouvrir/terre-de-pa...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont-aqueduc_de_Galas

https://www.canaldecarpentras.com/actualites/36-widgetkit...

Les commentaires sont fermés.