Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2022

22 mai 2022. Les chaudes Crêtes du St-Amand et d'Arfuyen avec ROGER.

20220522 suzette groupe.jpg

Photos JEAN MICHEL

https://photos.app.goo.gl/34CmdrmAZ49ANmt2A

Quelques photos de ROGER

https://photos.app.goo.gl/gc7LTia9DWNq6V3CA

Bien que notre destination Suzette ne soit pas lointaine, ROGER a cru bon de nous faire partir d'Orange à 8h00 par crainte de la chaleur, bien lui en a pris car en début d'après-midi nous allons baigner dans une véritable fournaise. C'est peut-être aussi ce qui explique que nous ne sommes que 5 au départ.

Pourtant lorsque le groupe s'élance de Suzette à 8h40, tout est pour le mieux du point de vue température. Sans hésitation, ROGER prend la direction du St-Amand avec un chemin qui s'élève, et très vite un superbe panorama apparaît sur les Dentelles à l'Ouest, côté sud-est le très caractéristique Château du Barroux se laisse admirer, Suzette complète le proche paysage.

Au fur et mesure de notre avancement, les antennes du St-Amand se font de plus en plus précises, un autre groupe de randonneurs marche de temps à autre à nos côtés jusqu'au sommet, ces sympathiques personnes prendront la photo de groupe près de la Croix.

Une petite pause est mise à profit pour admirer tout le paysage alentour depuis ce qui est le point haut du massif. Le cheminement se poursuit désormais sur la Crête du St-Amand avec des ouvertures tantôt Nord tantôt Sud. Un peu plus loin le Pas du Loup se présente, à cet endroit nous croisons fictivement la randonnée que PHILIPPE avait mené le 6 mars, toutefois aujourd'hui nous marquons une inflexion bien différente puisque nous allons prendre en écharpe le Grieux. La descente amorcée depuis un moment nous amène à proximité de la Ferme de la Font du Pommier.   

Le petit ruisseau Sublon est suivi un certain temps, puis traversé, un peu d'eau coule mais aucun souci dans le franchissement.

Un ruisseau est synonyme d'un point bas, il n'est donc pas surprenant de devoir reprendre maintenant de l'altitude d'autant plus qu'à notre droite se profile le Massif de l'Arfuyen. ROGER mène tout d'abord l'ascension en optant pour une direction Nord jusqu'au point 384 correspondant à la partie basse de la Crête à parcourir. Midi commence à s'approcher, la température s'est graduellement élevée depuis le départ pour être maintenant bien chaude, les parties ombragées et parfois une petite brise sont les bienvenues.

Sachant que l'après-midi sera encore plus chaude, il est décidé de poursuivre la marche vers le Sud jusqu'à la partie sommitale de la Crête où sera marquée la pause de midi … à l'ombre, une pause réparatrice mais courte.

En début d'après-midi le cheminement continue sur la Crête par un enchainement de petites montées et descentes jusqu'à l'altitude 642. Bien évidemment les trouées végétales nous offrent des panoramas tout azimut où c'est au tour du St-Amand d'y figurer, en contrepartie s'il n'y a pas à ce moment-là de végétation nous avons un soleil qui tape de plus en plus fort.

Heureusement que la descente finale offre assez souvent de l'ombre, et lorsque nous serons de retour aux voitures, chaque randonneur avouera avoir consommé plus de deux litres d'eau sur ces 16 kilomètres.

Et comme s'il n'y en avait pas assez de chaleur, cela ne nous empêche de remercier chaleureusement ROGER pour cette belle randonnée.

ROGER promet de refaire plus tard cette randonnée, en espérant qu'une température plus ordinaire permette à un plus grand nombre de participer.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.