Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2022

16 mars 2022. Qu'elle fut grande la journée avec MARTINE. Sahune et les gorges de l'Eygues.

20220316 Sahune.jpg

L'ami PHILIP en photographe

https://1drv.ms/u/s!AmWvKGXRkLbNoxsMKfeVd4u7OffP?e=wQG7Ss"

Photos JEAN MICHEL

https://photos.app.goo.gl/PY2nn6ho5niQCFUC9

SAHUNE, c'est ce joli petit village de 300 habitants qui marque le point de départ de notre randonnée, il suffit de regarder autour pour comprendre que MARTINE nous réserve un mercredi grandiose, des falaises incroyables de tous les côtés. Le parking se situe au bord de l'Eygues, un petit rappel pour cette rivière aux 4 orthographes. Eygues dans la partie drômoise, Aygues ou Aigues ou encore Aigue dans le Vaucluse. Si cela ne suffit pas, au moyen-âge on a eu  Equeris, Icaris, Yquarum et Yguaris, nous serions très heureux que d'autres personnes complètent cette liste non exhaustive.

Après cette histoire "d'eau", suivons MARTINE qui nous emmène à l'assaut du redoutable Devès, que les courbes de niveaux semblent resserrées sur les cartes !, traduction sur le terrain : une montée sévère. Nous n'allons pas nous en plaindre puisque très rapidement de splendides panoramas s'ouvrent sur l'Eygues. Une partie plus plate longe un petit affluent que nous traverserons un peu plus loin sans difficulté, peu d'eau. Un chemin récemment créé permet d'éviter la Ferme de Sigala, par contre il nous conduit directement  à escalader la montagne du même nom.

Peu à peu les célestes habitants des lieux se manifestent, vols majestueux et parfois rasants, bien que nous n'ayons sollicité aucune prestation de leur part, les vautours nous offrent un magnifique ballet aérien.

Après ce spectacle, MARTINE nous indique la pause de midi, un autre plaisir reconstructif ponctué des gourmandises habituelles.

En début d'après-midi, à la suite du Col Maruen, une belle et longue descente se profile au travers de la Forêt Domaniale du Coucou. Lorsque nous sortirons de la forêt, un autre petit joyau drômois se laisse admirer le village de Villeperdrix. MARTINE ne s'y arrête pas aujourd'hui, son objectif se situe un peu plus loin au-delà d'une petite montée, à mi-hauteur d'une colline elle nous mène sur un chemin d'un kilomètre qui longe les spectaculaires gorges de l'Eygues, nous ne sommes pas déçus du résultat, quel enchantement.

Une descente caillouti-caillouta nous conduit au Pont de la Tune que nous traversons, désormais nous voici sur la rive droite de la rivière.

En fait rive gauche rive droite, peu importe, puisque une bonne montée va nous conduire près de la Ferme du Laup, pas de souci MARTINE a tenu ses promesse de dénivelé. Pas de jaloux en Drôme, sur ce côté droit nous traversons une nouvelle Forêt Domaniale du Coucou.

C'est précisément à ce moment que nos amis les vautours viennent nous dire au revoir par le biais d'une nouvelle chorégraphie qui n'a rien à envier à celle du matin.

L'ultime descente nous fait retrouver la vallée et les voitures peu de temps après.

Les randonneurs manifestent toute leur satisfaction à MARTINE, un grand merci.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

D'autres renseignements :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sahune

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eygues

https://www.dromeprovencale.fr/notre-destination/nos-esse...

 

Les commentaires sont fermés.