Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2022

6 mars 2022. Le Barroux - PHILIPPE nous mène aux Crêtes d'Arfuyen depuis l'Abbaye Ste-Madeleine.

L'épopée du Barroux 1.jpg

Beau reportage photographique de JOSIANE

https://photos.app.goo.gl/qRwYU7m2hzFLFKzp7

Photos JEAN MICHEL

https://photos.app.goo.gl/PMTBxYHcxKNVBBpD6

Nous voici devant l'Abbaye Ste-Madeleine au Barroux en ce 1er dimanche du mois de mars. Avant que nous nous élancions dans cette prodigieuse épopée, PHILIPPE nous présente un petit historique sur le secteur et enchaîne sur la présentation du parcours.

Ces quelques mots de présentation sont un excellent échauffement de l'esprit par cette petite fraîcheur matinale. Quant à l'échauffement des muscles, il attendra que nous ayons parcouru quelques mètres. Dès les premières pentes la température ne sera plus perçue comme un souci. Les bords de chemin nous rappellent que les terres sont ocreuses dans la région, jaune ou rouge.

Aux Issards, nous rejoignons le GR4 qui est suivi jusqu'au Col de la Chaîne, la traversée de la RD90 nous place au pied de la principale difficulté à savoir la montée qui doit nous mener aux Crêtes d'Arfuyen. Au fur et à mesure de la progression, nous pouvons bénéficier de panoramas de plus en plus larges notamment sur les Dentelles de Montmirail, le St-Amand et Le Barroux avec son formidable château.

Parvenus aux Crêtes, la vision peut même s'étaler à 360°, les proches falaises sont vraiment spectaculaires. Et que voit-on à nos pieds, un monde beaucoup plus petit et délicat en plein éveil, toute sorte de fleurs, preuve que le printemps n'est plus très loin.

Une courte descente côté nord et un virage à gauche nous font suivre le flanc de l'Arfuyen. La traversée d'un cours d'eau au débit aussi faible soit-il, est toujours annonciateur d'une montée, ici cette règle va encore s'appliquer. Certes il y a moins d'un kilomètre de distance, mais il s'agit de passer de l'altitude 390 à 578, PHILIPPE sait nous motiver car là-haut au Pas du Loup la pause (dite de midi) nous attend.

Cet arrêt d'une petite heure permet aux 13 randonneurs de reprendre des forces, convivialité et bonne humeur nous font le plus grand bien. D'autant plus que quelques simples mots prononcés presque au hasard au cours d'une conversation par BEATRIX à BERNARD vont avoir une répercussion inattendue : "sans te commander", des éclats de rire et une répétition à l'infini à propos de tout et rien, et ce jusqu'aux voitures, il n'est pas prétentieux de dire que cette locution aura fait son entrée dans la légende de l'Arpo.

La quasi-totalité des montées ayant concerné la matinée, c'est en toute logique que l'après-midi présente essentiellement des descentes et des parties plates. Nous longeons le Cirque de St-Amand, et peu à peu nous allons nous rapprocher de l'Abbaye, vergers déjà en fleurs et vignes font leur retour dans le proche paysage.

Au parking, PHILIPPE complète nos connaissances avec d'autres informations sur l'Abbaye.

Il est temps de repartir et d'adresser un grand merci à PHILIPPE pour cette superbe randonnée qui a tenu toutes ses promesses.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

Divers :

https://www.barroux.org/fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Sainte-Madeleine_du_...

https://divinebox.fr/abbaye-barroux/

 

 

 

Les commentaires sont fermés.