Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2022

GIGONDAS - 17 randonneurs iront jusqu'à la Tour Sarrasine en suivant JEAN MICHEL. Un 18ème les accompagne, c'est un intrus.

20220225 Gigon.jpg

Comme à son habitude, notre ami GUY nous délivre un superbe album photo

https://photos.app.goo.gl/js5Nc69TBbQAdZUP6

17 inscrits à cette randonnée, et fort logiquement 17 présents au départ, du moins croyons nous … Car un 18ème nous impose sa présence bien qu'il ne soit nullement invité cet indésirable, mais une fois qu'il est là pas moyen de s'en débarrasser, il va falloir s'en accommoder tout au long du parcours et de plus il refusera de payer le covoiturage. Oh ce n'est pas la première fois, ni la dernière fois qu'il nous fait le coup, nous parlons bien du mistral.

Malgré cet intrus, le groupe s'élance d'un bon pas et de façon ambitieuse sur le Chemin des Dentelles de Montmirail, rien que ça ! Résultat au bout de 1.5 kilomètre, nous avons déjà gravi 185m de dénivelé positif, un petit temps de pause est marqué au croisement avec la piste qui va nous emmener au Col d'Alsau.

Nouvel arrêt au Col d'Alsau pour la photo de groupe, pure volonté ou simple hasard, on constate qu'une partie non négligeable des randonneurs suit déjà les consignes de sécurité de la Fédération de Randonnée du Vaucluse, il y a beaucoup de couleurs "flashy". Au-delà de la présentation du flashy qui peut être plaisante, nous avons tous été profondément choqués par ce horrible drame de chasse.

Avec ce temps clair et très lumineux, notre ami GUY s'adonne sans faillir à sa passion des photos, il nous produit encore aujourd'hui un très beau reportage que chaque randonneur regardera avec le plus grand plaisir, pensons à le remercier lui aussi. D'ailleurs depuis un petit moment et après avoir visé les Dentelles, il s'intéresse à notre curiosité du jour … la Tour Sarrasine. Malheureusement ou peut-être heureusement eu égard à son triste état, nous ne parviendrons pas à nous approcher complètement de cette tour. Quelques instant auparavant, MARIE-CHRISTINE avait eu une inspiration épique, le léger contre-jour lui avait fait voir comme un chevalier avec une cape dans la forme de la Tour, quel bel et aimable esprit imaginatif.

Ensuite un petit sentier descendant finit par se confondre avec le lit du ruisselet Grand Vallat qui nous réserve une petite surprise, il était à sec lors de la reconnaissance, et aujourd'hui un peu d'eau y circule, pas de quoi entraver notre progression, on est un peu surpris, pourtant qu'il y a-t-il d'étonnant à ce qu'un cours d'eau présente de l'eau.

Par des chemins plus classiques, nous commençons à nous rapprocher de Gigondas, des talus jaunes ou rouges nous rappellent que nous sommes dans une région à terre d'ocres. Le passage devant l'ancien hameau Dardel évoque une présence humaine révolue, aujourd'hui seulement quelques bâtiments délabrés.

Par une alternance de chemins ouverts ou boisés, nous arrivons à la dernière descente donnant sur Gigondas, et notre 18ème comme s'il souhaitait rester plus longtemps avec nous, fait tout ce qu'il peut pour nous ralentir une ultime fois, mais les 17 valeureux randonneurs parviennent au parking et remercient l'animateur qui les remercie tout autant par ces quelques lignes.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

Quelques compléments.

https://www.provenceguide.com/patrimoines-culturels/cote-...

https://www.provenceguide.com/equipements/cote-rhone/circ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gigondas_(Vaucluse)

 

 

Les commentaires sont fermés.