Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2022

19 janvier 2022 - De Sauveterre à Pujaut.

20220119 Svt.jpg

Le sympathique reportage photographique de FRED

https://photos.app.goo.gl/ygz7pc4WjAtJHNGt8

Un mix narratif.

Le Four marque notre point de départ, 23 randonneurs + 1 qui s’est jointe à nous oubliant que la rando de Martine partait à 8 heures !

D'emblée les chemins de CHRISTINE nous amènent à gravir la Montagne, certes le nom du lieudit peut paraître excessif, mais quelle surprise. Il est à peine 9h00 et avec ce temps légèrement couvert, la vallée du Rhône et les montagnes en arrière-plan semblent vouloir nous réserver le spectacle unique d'un jour naissant.

Nous continuons d'avancer au travers de la Montagne par un agréable enchaînement de courtes montées et descentes, de temps à autre le Château Pointu montre sa "pointe" et malgré le temps nuageux de superbes vues sur Avignon, Villeneuve et son Fort Saint André. Nous suivons un temps le parcours de tir à l’arc avec ses cibles animalières avant une jolie descente qui nous fait entrer tranquillement dans Pujaut. 

Nous passons devant l’Eglise pour aborder une petite montée qui nous mène au sommet de la Colline de la Vierge. La table d’orientation et la belle vue panoramique sont toujours très appréciées.

Lorsque nous reprenons notre chemin sur le plateau vers le nord, une dizaine d'étranges petits abris en béton recouverts de terre apparaissent, ils sont tous orientés de la même manière, une personne nous indique que cela daterait de la 2ème guerre mondiale, des recherches internet semblent également l'attester sans plus de précision. 

Continuons…

Parvenus à l'extrémité nord du plateau, CHRISTINE nous le fait longer pour notre plus grand plaisir visuel puisque nous sommes en position haute. En face se trouve la Montagne de St-Geniès, plus à droite la vallée du Rhône dont on remarque parfois les deux sentinelles, la Tour Carrée de Roquemaure et le Château de l'Hers.

De jolis chemins en sous-bois  nous amènent à la pause de midi réclamée par nombre de randonneurs. Il est  vrai que l’heure fatidique est légèrement dépassée mais le point de vue et l’endroit font oublier à tous qu’il est déjà 12h30 !

De singulières curiosités se trouvent sur le sentier en début d'après-midi : le Roc Trouca, un rocher percé et la montagne des chèvres, une bonne quinzaine colonisent cet endroit.

Après de multiples photos, nous continuons notre chemin, enfin nous essayons : le chemin de Beauchamp est en pleine rénovation et interdit à toute personne, pas de problème une jolie sente le double et le tour est joué !

Nous contournons Sauveterre par un nouvel ensemble de montées-descentes en sous-bois, jusqu’au rocher de Carnas, nous rapprochant de la destination finale. 

CHRISTINE nous offre une dernière surprise en passant à côté d’un élevage de chiens loups de Tchécoslovaquie qui ressemblent plus à des loups qu’à des chiens.

La boucle est terminée et malgré les 17 km la journée a été particulièrement agréable et joyeuse !

C'est encore une superbe randonnée que tu as animée CHRISTINE. Un grand merci

Les plus :

http://www.gard-provencal.com/vv/pujaut.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pujaut_(Gard)

https://www.fontesdart.org/19086/

Commentaires

Bonjour,
nous avons croisé votre groupe sympatique lors de votre randonnée sur la colline de Roquemaure. Juste après j'ai trouvé un gant noir "Forclaz". S'il appartient à quelqu'un de votre groupe, je peux vous l'envoyer si vous me donnez une adresse.
Bien cordialement,
Jeanne

Écrit par : de Bouteiller Jeanne | 22/01/2022

Les commentaires sont fermés.