Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2022

5 JANVIER 2022. Entre St-Rémy de Provence et Les Baux de Provence ... mais quelle première de l'année avec MICHEL.

20220105.jpg

Photos JEAN MICHEL

https://photos.app.goo.gl/YGs7E3n2Fa3wV1YW6

Entre St-Rémy de Provence et les Baux de Provence, tel est le programme prometteur de MICHEL qui, d'ailleurs, souhaite que le résumé soit un véritable panégyrique, faisons en sorte d'être à la hauteur de sa demande.

Le départ de la randonnée se situant au sud de St-Rémy, cela nous a permis d'admirer les Antiques au passage.

Le temps est bien frais ce matin avec un vent déjà sensible, autant dire que nos chaussures au repos depuis deux semaines sont impatientes d'en découdre avec les chemins pour nous réchauffer. MICHEL ne tarde pas à nous élancer, et une fois n'est pas coutume … c'est une descente qui nous attend, nous allons suivre un bon moment le Gaudre de Rougadou, MICHEL indique qu'un gaudre est un terme provençal désignant un petit ruisseau souvent à sec en été et à faible débit le reste de l'année. Au terme de cette première partie le petit lac des Peiroou se laisse découvrir, pour rester dans le parler provençal, il faut savoir que Peiroou signifie marmite.

A compter de ce moment, notre cheminement est une alternance de montées et de descentes au fur et à mesure que nous traversons d'autres gaudres, aucune difficulté puisque les reliefs ne sont pas fort prononcés.

C'est sensiblement à mi-parcours que MICHEL nous indique la pause de midi qui ne sera pas fort longue eu égard au vent toujours un peu présent, néanmoins mille et une petites gourmandises ponctuent cet agréable moment.

Quelques minutes après la reprise, des randonneurs remarquent des champignons, BERNARD un de nos deux mycologues met très peu de temps à nous certifier qu'ils ne valent rien et ne méritaient franchement pas le temps d'un arrêt, verdict sans appel.

Cette jolie promenade à travers bois continue agréablement avec ce beau soleil jusqu'au moment où tout bascule … soudainement le panorama s'ouvre devant nous lorsque nous atteignons la partie sud de ce massif des Alpilles, et pas n'importe quel panorama : Les Baux de Provence … toujours aussi splendides. Suivent des rochers aux formes étonnantes, puis un petit sommet avec une vue encore plus magnifique. Deux kilomètres plus loin, nous montons à la tour de guet 313m, un nouveau régal pour les yeux, mais quel panorama … mais quel vent également, DANIEL se demande si nous ne subissons pas la colère du dieu Eole, à une très lointaine époque un tel vent aurait peut-être empêché Icare de s'envoler lui évitant ainsi sur son triste destin. Plus sérieusement, l'étang de Berre et Fos-sur-Mer sont même visibles, pour dire la portée du regard.

Petit détail dans cette magnifique forêt de pins, le retour des cocons de chenilles processionnaires.

Peu après nous sommes de retour au parking, un grand merci à toi MICHEL, le panégyrique qui t'est adressé n'est vraiment pas usurpé.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

Panégyrique : éloge fait en public ou par écrit de quelqu'un, d'une institution, d'un pays, etc...

Quelques renseignements :

https://www.provenceweb.fr/f/bouches/stremy/stremy.htm?r=...

https://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/nos-...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaudre

https://www.provenceweb.fr/f/alpilles/alpilles.htm

Les commentaires sont fermés.