Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2021

15 décembre 2021- VENASQUE, de combes en combes avec ROLAND.

20211215.jpg

Photos de JEAN MICHEL ... et quelques unes de ROLAND

https://photos.app.goo.gl/DxcoJHoYe3EdHeQd9

Le départ de la randonnée a été fixé au parking du Colombier, juste au bord de la Nesque. Sachant qu'actuellement la météo s'obstine à nous offrir des gelées blanches chaque matin, et afin de nous réchauffer un peu ROLAND nous fait prendre le sentier qui monte à Vénasque même, 100m de dénivelé, le Calvaire … marque notre arrivée dans le village, et déjà un superbe panorama. Encore au-dessus de nous l'église, sa façade nord-est a dû être restaurée récemment, les pierres sont lavées et rejointoyées.

Est-ce la froideur, mais Vénasque semble encore endormie, les décorations de Noël sont omniprésentes, nous avançons dans ces petites ruelles pittoresques qui ont valu au village d'obtenir le label des "Plus beaux villages de France".

En quittant Vénasque, tout logiquement nous amorçons une bonne descente et atteignons Le Rieu. Maintenant nous remontons ce petit cours d'eau tout en prenant le temps de contempler les vergers recouverts de givre. En entrant dans les bois les parois rocheuses se resserrent, on pourrait même parler de gorges. Mais surprise, alors que tout semblait se fermer, le paysage se réouvre et s'adoucit lorsque nous arrivons au "Camp Long". Bientôt la surprenante Tour de Pinet entre en scène.

Quelques hectomètres tranquilles nous mènent au carrefour des D4 et D177, peu importe le nom de ces départementales, nous sommes au pied du raidillon promis par ROLAND. Ce sera une belle montée, mais pas de soucis pour les randonneurs. Désormais, nous sommes sur le Plateau de Vaucluse, ROLAND nous fait profiter au maximum de ces chemins boisés. En cette journée sans vent, la relative fraicheur est oubliée depuis longtemps.

Une véritable descente s'amorce par la Combe de Vaulongue. Il est midi et nous sommes un peu surpris que ROLAND ignore l'aire de pique-nique au pied de la Combe du Jas de Cabissole, en fait elle est à l'ombre, ce n'est qu'un peu plus loin en s'écartant du chemin que ROLAND a choisi une petite clarière chaudement ensoleillée, quel bonheur pour notre pause !

Une heure plus tard, puisque nous sommes bien reposés, nous reprenons ce chemin qui va nous faire grimper en pente douce jusqu'à la Piste de la Fuste, nous suivons cette piste sur 1.5 kilomètre.

Brusquement ROLAND opère un virage à droite direction du "Fond de Nesque", pour y parvenir nous allons devoir descendre la "Combe du Diable" et ROLAND nous rappelle les éventuels passages glissants, la peur s'installe, devons-nous y aller ? N'exagérons pas. Rien de bien méchant, un peu d'attention suffit, et nous profitons d'un superbe spectacle minéral, malheureusement nous ne verrons pas de chèvres comme ce fut parfois le cas.

Il n'y a plus qu'à suivre la Nesque vers Vénasque. C'est alors que MICHEL intervient et nous propose d'aller voire une curiosité, le temps d'alourdir nos chaussures avec de la boue, nous voici au pied d'un chêne spectaculaire, combien de siècles a-t-il, difficile de le dire.

En reprenant notre chemin et même si la marche n'est pas rapide, quel plaisir de fouler les galets blancs caractéristiques de cette rivière "à sec" superficiellement.

Juste avant le retour au parking, nous longeons Notre-Dame de Vie.

ROLAND, il nous reste à te remercier pour cette très jolie balade.

zz JMLWM arial vert.jpg

 

Autres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Venasque

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nesque

 

 

Les commentaires sont fermés.