Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2021

12 décembre 2021 - Hameau de Veaux blancs, les contes d'ALAIN au Col du Comte.

20211212.jpg

 Photos et couleurs d'hiver avec ANITA

https://u.pcloud.link/publink/show?code=VZfWsNXZK8PzEclu6...

Les photos de Roger

https://photos.app.goo.gl/Pri7ApGsEzyAsTwT6

Ce matin, en arrivant au hameau de Veaux nous savions que nous avions déjà franchi la limite PN (pluie-neige), la roue était traversée par quelques coulées gelées. Toutefois, ALAIN pouvait avoir le sourire, 13 randonneurs au départ, une belle affluence pour un dimanche hivernal.

Le départ paisible n'est qu'éphémère, aux premières pentes douces va succéder un chemin au dénivelé plus prononcé. En conséquence les quelques traces éparses de neige au sol vont se densifier, puis prendre une réelle épaisseur. Sur ces premiers kilomètres il n'y a que peu de vent et le couvert végétal nous protège, finalement et étant bien couverts nous ne ressentons que très peu les basses températures.

Un temps d'arrêt est observé lorsque nous parvenons à une relique d'un temps révolu : une ancienne charbonnière, ROGER n'est pas sans remarquer que les chemins devaient être plus importants à l'époque que maintenant pour permettre l'installation de ce matériel.

Inlassablement ALAIN continue cette montée qui nous fait passer par la Grande Combe, ANITA ne manque pas d'humour lorsqu'elle nous annonce que ça va vraiment grimper comme si nous n'avions fait que du plat, ce qui n'est absolument pas le cas.

Bien que le temps ne soit pas spécialement limpide, la moindre ouverture végétale est mise à profit pour profiter de quelques vues panoramiques, comme il se doit lorsque nous souhaitons connaître le nom d'une montagne environnante, on se tourne vers MARTINE qui nous renseigne.

Au Collet de Réchaume, les 600m d'ascension sont atteints, au sol la neige accuse un bon 5cm d'épaisseur. L'altitude 1000m est légèrement dépassée au Pas du Cade, et va rester sensiblement à ce niveau jusqu'au Col du Comte (996m), à ce moment il n'est que 11h15, pour ALAIN c'est encore un peu tôt pour la pause de midi, de plus les conditions ne sont pas idéales, 10cm de neige et un vent s'est levé, ne craignons-nous pas un blizzard qui risquerait de s'amplifier, non certes, mais ALAIN préfère continuer et nous trouve un meilleur endroit déneigé après avoir perdu 300m en altitude.

L'arrêt est minimal pour ne pas risquer de se refroidir. Au cours de la descente suivante, la Cascade de l'Arjalas agrémente le parcours. Puis le groupe parvient sur la rive gauche du Toulourenc, un charmant petit pont nous invite à prendre l'autre rive que nous allons suivre un certain temps, tout d'abord en étant très proches du lit de la rivière, la falaise présente de spectaculaires entailles. Plus loin ces falaises s'écartent et deviennent plus vertigineuses, un terrain propice à la varappe où s'adonnent 4 personnes, lorsqu'une d'entre elles aura rencontré une difficulté imprévue, l'air s'emplit d'un chapelet d'expressions non reproductibles.

Lors de la dernière grimpette, une deuxième charbonnière se trouve au bord de notre chemin, l'ultime descente nous reconduit aux voitures. Avant que le soleil ne nous quitte, la température se fait agréable.

Un grand merci à ALAIN et à ANITA pour cette randonnée qui n'a pas manqué d'attraits avec ces parties enneigées.

zz JML vert sur blanc.jpg

 

Autres

https://www.malaucene.fr/decouvrir-malaucene/decouvrir/si...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charbon_de_bois#/media/Fich...

 

Les commentaires sont fermés.