Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2021

22/09/2021 - Autour du Jas de Cabissole, MARTINE nous emmène en Forêt de VENASQUE.

20210922.jpg

Les photos nous viennent d'ANITA

https://photos.app.goo.gl/fwnC5oz8YDgWw3fS6

43° 59' 8" nord, 5° 11' 58" est, ne sont pas les coordonnées du château de Moulinsart, mais celles du point de départ de notre randonnée en ce mercredi 22 septembre qui d'ailleurs marque le début de l'automne. Comme souvent la météo se moque des dates officielles, aujourd'hui nous n'aurons pas à nous en plaindre puisque nous aurons un temps véritablement estival.

Infaillible MARTINE qui nous invite directement sur un chemin ascendant, très vite le groupe oubliera la prime fraîcheur matinale, une petite pause sera rapidement observée pour alléger les tenues vestimentaires. Nous laisserons le jas de Cabissole à 150m sur notre droite, ce ne sont plus que des ruines perdues en forêt, vestiges ultimes d'une activité pastorale aujourd'hui complètement révolue.

Ici le Plateau de Vaucluse a l'avantage de nous offrir en permanence des chemins boisés au charme subtile, l'ombre tempérant les ardeurs du soleil.

Nous franchissons une première fois le Mur de la Peste (assez discret à cet endroit) quelques centaines de mètres avant de parvenir au Col de Murs, un peu plus loin se trouve une nouvelle bergerie délabrée le Jas de Griffon.

Peu à peu le temps s'est écoulé, midi arrive et très ponctuelle MARTINE nous arrête exactement à l'endroit prévu pour la pause, les 24 randonneurs (enfin une affluence bien significative de la reprise de notre activité) reprennent des forces dans une convivialité qui se veut quelque peu renaissante après toute cette morose période.

En début d'après-midi, nous longeons sur un petit kilomètre le Mur de la Peste dont c'est le tricentenaire cette année, un très agréable but de randonnée maintenant, tout en contraste avec sa raison d'être initiale, rempart hélas illusoire contre les méfaits de l'homme à la faux.

Invariablement, sans nul besoin de cartes, de boussole ou de Gps, MARTINE continue d'avancer et nous amène à la dernière montée vers le Pas de Chevalier. Les quelques endroits à la végétation moindre nous auront permis d'apercevoir le Mont-Ventoux, aujourd'hui nulle brume pour en altérer la perception.

A l'issue de la randonnée, nous exprimerons notre satisfaction auprès de MARTINE pour cette délicieuse randonnée.

Quelques renseignements.

https://paysages.vaucluse.fr/la-diversite-des-paysages-vauclusiens/les-monts-de-vaucluse-1024.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_de_la_peste

http://www.ventouxprovence.fr/reportages/curiosites/le-mur-de-la-peste.html

Les commentaires sont fermés.