UA-165579653-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2020

05/02/2020 LAGNES - Le Mur de la Peste. Mais quelle randonnée de MARTINE !!!

20200205 JM.jpg

ANITA nous a réservé ses meilleures photos

https://my.pcloud.com/publink/show?code=VZKTBWkZxRcigooOh...

Au départ de cette randonnée, la température paraît un peu fraîche avec le vent. L'ayant certainement pressenti, MARTINE a son remède miracle, nous commençons par une petite montée, cette médecine s'avère très efficace, les symptômes du froid s'estompent rapidement.

Mieux, MARTINE nous emmène par des chemins boisés à l'abri du vent, quelques panonceaux nous instruisent sur le nom des essences forestières.

Un premier panorama s'était ouvert sur Lagnes et son château. Le deuxième près des "Esperacons" est beaucoup plus spectaculaire puisqu'au fond de la Combe côté nord nous apercevons Fontaine-de-Vaucluse, sur la gauche la vallée de la Sorgue, et en face à droite d'étonnantes falaises.

Le parcours s'oriente à l'est, on s'en rapproche, mais en tournant à gauche juste avant MARTINE l'esquive encore un peu, et par un dernier infléchissement nous y sommes enfin, il est bien là ce Mur de la Peste, simple et agréable but de promenade aujourd'hui. Il y a trois siècles, sa fonction fut d'endiguer ce fléau, malheureusement la contagion le contourna par Avignon, le rendant ainsi inutile, et près d'un tiers de la malheureuse population locale y perdit la vie.

A peine l'avons-nous aperçu, que MARTINE s'écarte encore du Mur pour quelques temps. Lorsque nous y revenons un peu plus loin, ce sera pour en profiter sur quelques kilomètres, tantôt côté Comtat Venaissin, tantôt côté Provence. La pause de midi se fera côté Provence, non pour se protéger de la maladie mais plus prosaïquement du vent.

En cours d'après-midi, lorsque nous quittons le Mur de la Peste par la droite, nous abordons une longue descente en direction de Cabrières d'Avignon, nous suivons le Chemin des Baumions, plusieurs fois nous nous demandons ce que sont les Baumions, pas de réponse le mystère demeure entier.

Avant de contourner le petit massif de Bourbourin, nous atteignons l'endroit où commence "officiellement" le Mur de la Peste, quelques explications y figurent ainsi que l'illustration bien particulière des médecins de l'époque avec ce grand nez factice.

Les derniers chemins nous reconduisent bien tranquillement jusqu'à Lagnes, c'est la fin de notre périple. Il est temps de remercier MARTINE qui nous aura enchantés une fois de plus avec une superbe randonnée.

De petits plus :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Peste_de_1720_en_Provence_et_Languedoc

http://www.ventouxprovence.fr/reportages/curiosites/le-mu...

http://www.vaucluse-visites-virtuelles.com/glvirtualbluep...

Les commentaires sont fermés.