UA-165579653-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2020

10/01/2020 SEGURET St-Siffrein - Une joyeuse randonnée d'ALAIN

20200110_163049.jpg

Les mots de CHRISTINE 

Merci ALAIN pour cette rando une fois de plus étonnante, détonnante, ravissante, à suivre sans limite !

Les photos de CHRISTINE

le lien pour les photos, jusqu'à la dernière prise depuis la voiture soleil couchant !

https://photos.app.goo.gl/qLG5AXYGKrGvQxxz9

En ce vendredi, il ne fallait pas se fier au ciel mitigé du matin, le temps s'est avéré on ne peut plus agréable cet après-midi, c'est bien dommage pour les randonneurs qui ont renoncé par crainte de la météo.

Cap au Nord, telle est la direction prise par ALAIN au départ, même si on a un grand soleil, les chemins sont légèrement boueux, un peu de prudence et aucun incident ne sera à déplorer.

Nous arrivons à la Colline de Mars, mais contrairement au 22 novembre avec CHRISTINE, nous abordons cette colline à l'opposé et en faisons le tour dans l'autre sens, ainsi nous restons avec une impression d'inédit, malin notre ALAIN. Le beau soleil illumine Rasteau et Roaix.

Toutefois nous ne faisons pas le tour complet de la colline, nous obliquons vers le ravin de Mars et surtout ALAIN avait une promesse à tenir, il avait annoncé une descente raide, nous y sommes. Les pourcentages ne sont certes pas extrêmes, mais ALAIN avait dû anticiper qu'il y aurait un sol argileux rendu glissant par les récentes pluies, d'où la justification du terme raide.

C'est à ce moment que l'on peut apprécier tout l'humour d'ALAIN, il avait indiqué seulement "descente", c'était pour nous laisser deviner "montée" ensuite. Aussitôt après avoir traversé le ruisselet insignifiant, c'est une jolie montée qui nous attend encore plus raide et glissante que la descente, mais sans danger. Autant dire que la façon de s'entraider crée des situations bien cocasses et la bonne humeur qui va avec.

Plus loin, nous franchissons le ruisseau de Malmont, bien peu d'eau, un court moment nous apercevons les carrières des Roussillons. Changement radical de direction, nous partons plein sud et on remonte.

Un replat est le bienvenu, nous longeons les frontières communales entre Vaison et Séguret, nous nous arrêtons à la maison forestière Roman et pouvons admirer une ancienne charbonnière métallique (à charbon de bois), on prend connaissance de la notice explicative, des temps révolus.

En cette période, il y en a un qui s'est peut-être montré généreux, mais il est pressé d'aller se coucher : le soleil, il est grand temps de repartir vers les voitures, c'est ce que nous allons faire.

Il était écrit que cette journée serait pleine de surprises, les derniers hectomètres sont très boueux, cet incident au lieu de nous faire pester nous amuse beaucoup. La seule chose à en déduire, c'est que décidément cette randonnée était dédiée à la bonne humeur.

ALAIN, un grand merci à toi pour cette superbe randonnée que tu auras animée très joyeusement.

 

Les commentaires sont fermés.