Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2019

08/11/2019 UCHAUX Le Paty - Une belle randonnée de DEDE avec quelques surprises

Nota : pour celles et ceux qui les attendaient, les photos d'ANITA (randonnée de mercredi dernier) sont enfin arrivées avec un peu de retard suite à des soucis Internet.

20191108 Uchaux.jpg

Au travers de ses photos et en toute subtilité JACQUELINE crée un nouveau monde

https://photos.app.goo.gl/FHjAMYLrXFq9GqPr8

20191108_134041.jpg

Un photographe inattendu pour un vendredi : ROBERT

https://photos.app.goo.gl/yAx3BCTsuPd4nTu26

Avant même que DEDE lance sa belle randonnée, JACQUELINE immortalise en photos un "nouveau monde" essentiellement féminin, le monde masculin bien moins nombreux en deviendra-t-il plus précieux ? A chacune ou chacun sa réponse.

Après ce prélude aux allures pseudo-philosophiques, suivons DEDE, il a des choses à nous montrer. Aujourd'hui le temps est comme une oasis de soleil perdue au milieu d'une semaine pluvieuse, nous allons en profiter.

Direction ouest sur quelques kilomètres hormis quelques digressions à droite ou à gauche, histoire de varier un chemin qui deviendrait trop simple. Arrivés aux premières maisons marquant un habitat diffus de Mornas, DEDE nous oriente au nord, quelques centaines de mètres en légère pente. C'est l'occasion de nous présenter deux bories, vestiges ultimes d'un ancien mode pastoral.

Nous redescendons partiellement le chemin, et nous engageons dans un dédale de sentiers où DEDE nous mène sans avoir besoin d'un fil comme Ariane dans les temps mythologiques, une belle maîtrise de sa part.

Nous marcherons un court instant sur le chemin de crête du massif d'Uchaux, et le retour commence par un sentier descendant, puis nous suivons le GRP qui doit nous ramener au parking.

Mais à une centaine de mètres des voitures, DEDE a une idée lumineuse, et si l'on faisait un peu de découverte nous propose-t-il. D'un bon pas nous le suivons, cheminement assez facile au départ qui se transforme peu à peu en bartassage. Nous pouvons le conjuguer au réel ce verbe bartasser, mais pas pour très longtemps. Un peu de piste nous ramène finalement aux véhicules.

DEDE, il nous reste à t'adresser un grand merci pour cette randonnée que tu as su varier dans la bonne humeur.   

 

 

Écrire un commentaire